Le récent label Energie-°©‐Carbone « E+C-°©‐» et ses deux référentiels indique la direction de la future réglementation énergétique et environnementale prévue pour 2018.
Les consommations élargies au delà des cinq postes de la RT 2012 devront être couvertes par une production d’énergie renouvelable tout en veillant à un bilan carbone minimal du bâtiment et de son
exploitation.
La prise en compte de ces nouvelles performances conduit à envisager l’approche des méthodes collaboratives, préalable indispensable à la détermination d’un coût réaliste des missions respectives
entre concepteurs d’une part, et entre architecte et maître d’ouvrage d’autre part.
A travers l’étude de cas d’un projet simple d’un bâtiment à énergie positive servant de fil conducteur, la formation aborde ainsi le processus de conception, son efficacité et son coût, depuis les premières
esquisses jusqu’aux détails constructifs et la constitution du dossier de consultation d’entreprises.

Objectif

A l’issue de la formation chaque participant sera en mesure de :
- connaître :
o les notions qui se cachent derrière le vocable de bâtiment à énergie positive ;
o les différents éléments définissant un bâtiment à énergie positive et différencier ceux qu’il est
en mesure de maîtriser et ceux qui lui échappent ;
o les logiciels appropriés pour prendre les bonnes orientations dès les premières esquisses ;

- définir :
o les caractéristiques thermiques et environnementales des constituants d’ouvrages ainsi que les
clauses administratives nécessaires lors de la rédaction du DCE ;
o ses propres méthodes organisationnelles optimisant l’efficacité des acteurs amenés à collaborer.

Label(s)
QUALIOPI